Scroll to Top

Le fonds de soutien désigne son 2ème lauréat: Le vaudois Raphaël Schäublin

 

IMG_5719

Le Fonds Novae désigne son 2ème lauréat : le vaudois Raphaël Schäublin

Il s’appelle Raphaël Schäublin. Il est éleveur d’agneaux sur les hauteurs de Montreux et il est le lauréat 2017 du Fonds Novae. Deuxième édition du nom, cette aide financière sans intérêt vise à soutenir des artisans, des cultivateurs ou des éleveurs indépendants de la Suisse romande privilégiant une production de qualité. Portrait.

 

Comme Obélix tombé tout petit dans la potion magique, Raphaël Schäublin a été d’emblée attiré par les animaux durant son enfance. « Mon père était maçon mais il élevait pour son loisir une dizaine de brebis, une quinzaine de chèvres et même une vache. J’ai toujours aimé être à leur contact » raconte Raphaël. Même si à 16 ans, il entame un apprentissage en charpenterie, il maintient en parallèle la passion paternelle en se concentrant sur les moutons. A 20 ans à la fin de sa formation de charpentier qu’il exerce toujours par ailleurs, son troupeau compte déjà une centaine de brebis de race locale Blanc des Alpes.

Sa vocation confirmée, Raphaël s’intéresse alors très vite à la race ovine Ile de France pour son élevage. Celle-ci présente en effet un très haut niveau de garantie génétique et possède une capacité d'adaptation des régions aux climats extrêmement variés. Une dizaine d’années plus tard, le cheptel compte près de 300 brebis, 60 agnelles et 480 agneaux issus de cette race. Et décroche au passage l’appellation IP Suisse, un label de qualité destiné aux produits agricoles suisses.

Améliorer la qualité toujours et encore

Raphaël Schäublin travaille avec deux convictions fortes pour constamment améliorer la qualité de son troupeau. La première est une sélection rigoureuse des béliers reproducteurs qui viennent de France pour assurer une génétique robuste aux agneaux à naître et respecter aussi des critères de beauté. « Je dispose du pedigree complet de chaque animal et de toute sa lignée antérieure. Je connais tous les critères liés aux reproductions et j’ai une totale traçabilité » explique Raphaël.

La seconde conviction est la pratique exclusive de l’élevage extensif selon des cadences qui respectent le vivant, les saisons et le poids désiré à terme pour chaque agneau. C’est ainsi qu’en fin d’année après la tonte, les animaux sont rentrés à la bergerie et nourris à base d’ensilage d’herbe et de foin sec. Les brebis reçoivent également un complément alimentaire protéiné pour permettre une lactation optimale de leurs futures portées. Vers le printemps, le troupeau effectue ses premières sorties dans les prés qui jouxtent la ferme pour qu’il s’habitue progressivement à une alimentation plus variée en herbes.

IMG_5750Puis autour de mai, intervient la montée aux alpages sur des pâturages surveillés par le berger et ses chiens sur les hauteurs de Montreux. « Ce rythme permet d’avoir une croissance équilibrée des agneaux à la différence de ceux qui sont confinés et ne bougent quasiment pas depuis leur naissance jusqu’à l’abattage. Là, ils peuvent brouter des herbes et s’ébrouer dans différents alpages. Au final, la texture de la viande est beaucoup plus mature et goûteuse » explique Raphaël.

Un Fonds Novae qui arrive à point

L’éleveur de Montreux travaille depuis 4 ans avec Novae Restauration SA : « J’ai toujours voulu travailler en circuits courts et sans intermédiaires. Dans ces circuits, on prend le temps de valoriser la qualité de la production. Novae partage totalement cette approche. Notre collaboration est vite devenue une évidence ». Aujourd’hui, Novae est devenu un client majeur de Raphaël Schäublin avec 250 agneaux achetés annuellement.

IMG_5804

Deuxième lauréat du Fonds Novae après Éric Lachat, éleveur de cerfs à Corban (JU) en 2016, Raphaël va ainsi disposer d’un prêt sans intérêt de CHF 15'000.- remboursable sur 5 ans. Une opportunité pour le jeune éleveur d’agneaux qui avait déjà dû investir dans du matériel agricole et dont la trésorerie ne pouvait plus financer dans l’immédiat l’achat d’un quad. « Cela fait un moment que je souhaite acquérir un tel véhicule pour aller dans les alpages non accessibles en voiture. Jusqu’à présent, mon berger et moi devions transporter à dos d’homme les réserves d’eau et de nourriture, les lits, le bois de chauffage, etc. Cela va nous faciliter la vie et faire gagner du temps au profit du travail sur le troupeau » commente un Raphaël enthousiaste.

Le Fonds Novae, une initiative financière et solidaire pour aider les producteurs à structure familiale de Suisse romande

IMG_5730Lancé en 2016, le Fonds Novae fonctionne sur un système de micro-crédit alloué chaque année à un producteur qui travaille avec Novae Restauration SA. Sans intérêt, remboursable sur une échéance maximale de 10 ans et d’un montant entre CHF 10'000.- et CHF 50'000.- selon les besoins du lauréat, ce prêt est accordé après examen des dossiers déposés auprès d’un jury composé de 3 chefs étoilés (Dominique Gauthier du Chat Botté à Genève, Pierre-André Ayer du Pérolles à Fribourg et Edgard Bovier de la Table d’Edgard à Lausanne) et 2 chefs exécutifs de Novae.

L’ensemble est piloté par Stéphane Grégoire, directeur général adjoint et directeur des achats de Novae : « L’idée est de faciliter la vie de ces artisans et de fluidifier leur activité en améliorant leur capacité de production. La solution du micro-crédit est parfaite pour eux, moins complexe et plus rapide qu’une banque. Ce soutien leur permet de garder leur indépendance et leur liberté d’action ».

Pour être éligibles à l’obtention du fonds, les candidats doivent correspondre à 3 critères :
- Etre producteurs ou artisans à structure familiale
- Etre implantés en Suisse romande
- Etre producteurs engagés dans une production avec une réelle valeur qualitative en termes de goût

En 2016, c’est l’éleveur de cerfs jurassien Éric Lachat qui s’était vu attribuer le Fonds Novae à hauteur de CHF 50'000.-, remboursables sur 10 ans, pour développer son élevage installé à Corban. Une aide qui lui a permis de fournir 60 cerfs à Novae en 2017 au lieu de 20 l’année précédente.